Ufr droit, économie, administration


33 (0)3 87 31 50 51
Ile du Saulcy
57045 METZ cedex 01
contact

Présentation


Présentation Master 2 AES

Plaquettes

Interview de M. le doyen

Interview Mme Doriat-Duban


Définition de l'Economie Sociale et Solidaire

Définition de l'ESS

Les Associations

Les Coopératives

Les Mutuelles

Le saviez-vous


Formation


Présentation des cours

Interview M. Mathieu

Interview d'un Etudiant M2 AES

Interviews d'étudiants en VAP et VAE

Les mémoires

Les Stages

Les anciens

Débouchés


Que sont-ils devenus

Évènements


Les conférences

Conférence de Marine Drapier

Contacts et liens


Les contacts

Interview de Monsieur le doyen



image

Nom : Yahn Mangematin
Statut : Directeur de la faculté de Droit, Economie et Administration



1. Pourriez-vous vous présenter?


J'enseigne l'économie d'entreprise au sens large et plus précisément les disciplines de gestion non quantitative comme le management ou la stratégie.
J'ai un Doctorat en Génie des Systèmes Industriels de l'Institut National Polytechnique de Lorraine dans lequel j'ai développé ces approches. J'ai eu des responsabilités en management dans le secteur privé avant d'intégrer l'université.
J'ai participé à la création de la licence puis de la Maîtrise AES à Metz aujourd'hui intégrée dans un Master et je suis Doyen (Directeur) de la Faculté de Droit, Économie, Administration de Metz depuis 2003.

L'approche transversale et pluridisciplinaire de la filière AES à Metz m'a toujours paru être un atout à cultiver. J'ai aussi un rôle d'expert scientifique en management des organisations sanitaires et sociales à l’Ecole du Val de Grâce Paris, à l'Université Diderot Paris VII et à l'Ecole Supérieure des Affaires à Beyrouth au Liban en partenariat avec HEC et ESCP Paris.



2. Quelle est l'importance du secteur de l'économie sociale selon vous aujourd'hui?

Selon les chiffres officiels, le secteur de l’économie sociale en Lorraine constitue un enjeu important avec 6 400 établissements : coopératives, mutuelles, associations et fondations. Ces établissements emploient 76 700 salariés, soit 11% des emplois salariés en Lorraine, contre 10% en France métropolitaine (2008).

A ce propos il ne faut pas confondre l'économie du social et l'économie sociale...confusion souvent faite à tort... L'économie sociale devrait avoir le vent en poupe en raison des valeurs de gouvernance notamment qu'elle sous-entend, valeurs d'une actualité évidente devant les problèmes de régulation rencontrés par un capitalisme financier souvent difficilement déchiffrable....

La récente loi de 2001 relative aux nouvelles régulations économiques (NRE), puis la loi de  2010,  « portant engagement national pour l’environnement » ainsi que l'adoption de la norme ISO 26000 fin  2010, mettent l'accent sur 7 questions centrales : la gouvernance, les droits de l’Homme, les relations et conditions de travail, l’environnement, la loyauté des pratiques, les questions relatives aux consommateurs et la contribution au développement local.
Tous ces points, me semble-t-il, sont plus aisément pilotables dans le cadre d'une entreprise de l'économie sociale en raison de son fonctionnement spécifique...



3. Pour vous les débouchés du M2 AES sont-ils plus important dans ces temps de crise?

Je n'ai pas de données précises mais mon argumentaire du point précédent, me laisse à penser que des opportunités nouvelles se feront jour de plus en plus, même si, bien entendu, la crise n'épargne aucun secteur...



4. Savez-vous ce que sont devenus les anciens étudiants de ce M2?

Voilà un beau sujet de mémoire pour vous...j'ai participé à des réunions d'anciens, mais il est vrai que les anciens ne sont pas toujours disponibles...de mémoire, j'ai échangé avec un ancien qui est devenu consultant dans ce secteur...il serait opportun d'entretenir un annuaire...je sais qu'en milieu universitaire ce n'est pas facile...



5.  La création de l'université de lorraine que va-t-elle apporter aux étudiants?

Dans l'immédiat, les mêmes offres existent, donc rien à craindre sur des éventuelles fermetures...il faut que l'Université communique encore mieux...un haut responsable économique m'a interpellé en ce début d'année 2012 à l'occasion de vœux institutionnels en me demandant ce qu'on allait faire des bâtiments sur le Saulcy, il avait cru que tout se passait désormais à Nancy !

La recherche devrait être largement gagnante avec davantage de moyens et de synergie, et la recherche a toujours des retombées positives sur le reste...
Et globalement l'Université sera plus lisible dans l'espace économique, ce qui sera toujours un atout pour le diplômé...



6. Enfin, que conseillerez-vous aux futurs étudiants pour réussir leur formation?

Vous voulez dire les actuels étudiants je pense... je leur conseille d'apprendre avec méthode et de façon régulière déjà, en profitant de chaque intervenant de son expertise, en participant le plus possible à des manifestations en marge de leur formation qui leur permettent de rencontrer des acteurs économiques...

En relançant tous les acteurs qu'ils ont l'occasion de rencontrer, en n'hésitant pas d'aller sur le terrain, voir les plus d'acteurs possibles afin de s'imprégner du secteur, se faire connaître, l'optimisme est de volonté, à force les opportunités s'ouvrent et l'information est une richesse à cultiver...

Université de Lorraine | 03 54 50 54 00 | 34 cours Léopold - CS 25233 - 54 052 Nancy cedex | mentions légales